La Jordanie. La première fois qu’on la découvrait, c’était il y a trois ans. On en repartait émerveillé, avec l’envie affirmée d’y revenir. Pourtant, au vue du nombre importants de pays à découvrir, on s’était dit qu’on ne ferait pas le même pays deux fois. Mais comme il était impossible de résister à la beauté ce pays, on y est retourné enchanté.

Pour ce second voyage, le programme a un peu varié. Pas de road trip à travers tout le pays. Cette fois-ci on prend le temps de retourner à des endroits coups de cœur. Et on en a profité pour découvrir de nouveaux coins que nous n’avions pas eu le temps de faire la première fois tel que le désert du Wadi Rum.

Retourner en Jordanie c’était d’abord par envie de revoir la majestueuse Petra, de flâner à Aqaba et de prendre son temps à Dana. Mais au vue des nombres remarques sur le potentiel risque de mettre un pied au Moyen Orient, on y est aussi aller avec la volonté de rappeler que, non, la Jordanie n’est pas un pays dangereux. Certes, le pays partage ses frontières avec la Syrie et l’Irak, mais il suffit d’éviter les frontières pour être en sécurité. Et bien sûr, comme dans tous les pays, il convient d’adopter un tourisme responsable et respectueux de la culture locale. Le risque zéro n’existe pas, comme partout sur cette planète d’ailleurs, mais s’empêcher d’y aller, c’est se priver au profit de jugements infondés et nourrir des peurs qui ne doivent être renforcées.

D’autant plus qu’on a été marqué par la tristesse des hôteliers de voir leurs hôtels et leurs villages désertés. Ils le répètent à l’envie : Jordan is safe ! et regrettent les années où les touristes affluaient, alors qu’aujourd’hui ils désertent même le célèbre site de Petra.

Alors au travers de quelques articles, j’espère vous faire apprécier le pays autant que je l’adore. Et vous donner l’envie, qui sait, de réserver un billet pour vous y envoler.